C’EST L’HEURE DES GRANDES MARÉES À SAINT-JEAN-DE-MONTS DU 19 AU 22 MARS

C’EST L’HEURE DES GRANDES MARÉES À SAINT-JEAN-DE-MONTS DU 19 AU 22 MARS

cp_grandesmarees_mars_sjm.001

SAINT – JEAN – DE – MONTS (VENDÉE) :

Du 19 au 22 mars, c’est l’heure des grandes marées !

Lorsque l’océan se retire, un nouveau terrain de jeu s’installe à Saint-Jean-De-Monts

 

Le phénomène des marées est un rituel quotidien sur le littoral Atlantique ; l’océan monte et descend 2 fois par jour. Toutefois, tous les mois, celui-ci nous offre un spectacle époustouflant avec les grandes marées.

Durant 4 jours, vous pourrez découvrir sur la plage du Pont d’Yeu une bande de sable … tel un chemin vers l’océan ; un paysage à couper le souffle !

La pêche aux pignons …

Lorsque la mer tire sa révérence pour laisser place à une large zone humide : l’estran, commence alors une farandole decp_grandesmarees_mars_sjm.002 paniers en osier, grattoirs et autre ustensiles.

Jambes raides et échines courbées, amateurs de pêche labourent sans relâche le sable à la recherche du précieux pignon : coquillage bivalve que l’on ramasse à fleur de sable.

Saoulés des parfums iodés et enivrés d’air, les ramasseurs de pignons regagnent le haut de grève, la mine gourmande à l’idée de déguster ce savoureux mets. Passés à la poêle avec une pointe de crème et quelques feuilles de persil, ils libèrent toute leur saveur …

 

cp_grandesmarees_mars_sjm.003… de la cueillette à l’assiette ! 

 

Pour se régaler après la pêche, vite une petite recette. De la crème fraiche, des échalotes, du persil, du poivre. Et c’est prêt !

 

 

Dates et heures des grandes marées : 

19 mars : Pleine mer : 3h44 (coef 97) / 16h12 (coef 105) – Basse mer : 9h40 / 22h06

20 mars : Pleine mer : 4h27 (coef 110) / 16h53 (coef 115) – Basse mer : 10h28 / 22h53

21 mars : Pleine mer : 5h09 (coef 118) / 17h33 (coef 119) – Basse mer : 11h15 / 23h39

22 mars : Pleine mer : 5h50 (coef 118) / 18h12 (coef 115) – Basse mer : 12h01

 

La légende du Pont d’Yeu contée par un maraîchin

Saint Martin, évêque de Tours parcourait sans relâche les routes de la région pour convertir des ouailles. Toute âme

convertie ne tombera pas entre les griffes de Satan qui était en guerre perpétuelle avec le Saint.

Un jour, Saint Martin en voyage dans le pays de Monts décida de rejoindre l’île d’Yeu qui comptait un grand nombre

de païens. Saint Martin se demandait comment gagner l’île lorsqu’arriva le Malin qui s’empressa de lui proposer un marché :
« Je te construirai un pont qui te permettra d’arriver les pieds secs sur Oia. J’y mets cependant une condition : la première âme qui passera sur ce pont m’appartiendra à jamais. « Saint Martin accepta le marché : « Que ce pont soit construit la nuit prochaine avant le premier chant du coq et il en sera comme tu le souhaites. »

Satan jubilait de voir le Saint tomber dans le piège qu’il lui avait tendu. Il convoqua sur l’heure toutes les créatures,

diables et fées qui lui étaient dévoués et leur demanda de se mettre immédiatement au travail. « Pendant ce temps, dit-il, je vais enivrer le coq du village pour qu’il dorme à l’heure où il fait entendre habituellement son chant. Ainsi vous disposerez de davantage de temps. « Tous se mirent au travail. Grâce à leurs pouvoirs surnaturels décuplés par les effets de la pleine lune, ils bâtirent une gigantesque chaussée de pierre entre Oia et la côte. Mais le coq, enivré par le vin que le Malin lui avait fait boire avait complètement perdu ses repères. Au lieu de s’endormir, il se mit à chanter éperdument comme si l’aube était arrivée. Au premier chant du coq, diables, lutins et fées disparurent immédiatement dans les trous de la lande et la chaussée fut brutalement interrompue à trois mille mètres du rivage.

Le Malin, furieux d’avoir été pris à ses propres filets, attendit Saint Martin sur le pont à l’endroit où la construction

s’était arrêtée. Saint Martin arriva sur les lieux et lança un chat noir sur le pont. Le chat s’enfuit à toutes pattes sur la chaussée et passa ainsi devant Satan. Voilà que le Malin devint propriétaire de l’âme du chat noir alors qu’il pensait se rendre enfin maître de ce Saint qui le narguait! Honteux, il retourna en enfer et on ne le revit plus jamais dans la région.

Pour cela, le pont restera inachevé, des blocs de pierre sont dispersés sur la grève, et Yeu resta une île… Aujourd’hui,

Satan et Saint Martin ne sont plus là et ont été remplacé par les pêcheurs à pied qui prennent plaisir à venir aux abords de ce « pont inachevé » pour remplir leur panier de palourdes !

Nous sommes à votre disposition pour tout reportage sur place, demande d’interview

et complément d’information.

CONTACT PRESSE : AGENCE RÉVOLUTIONR

Alexandra ZULIAN

Téléphone : 01 47 10 08 40 / 06 33 46 56 65

Mail : azulian@revolutionr.com

http://www.revolutionr.com/

2015-03-17T16:38:46+00:00 17/03/2015|Communiqué de presse, Tourisme|