Inna Modja apporte son soutien à l’occasion de la journée pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes

À l’occasion de la prochaine journée Internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, le 25 novembre, la chanteuse malienne Inna Modja rappelle, plus que jamais, son soutien à la Maison des Femmes de Saint Denis. 

Impliquée depuis plus de 15 ans dans la lutte contre l’excision, dont elle a été elle-même victime à l’âge de 5 ans, Inna Modja décide plus que jamais de poursuivre son combat. « Je lance cette campagne, dit la chanteuse, pour rendre de la dignité à des femmes qui en ont besoin. »

Il y a un an. Après une rencontre décisive avec la responsable du service maternité de l’hôpital Delafontaine de Saint Denis, un projet au nom de Maison des Femmes de Saint Denis est né.

Haut lieu pour ces femmes en détresse, cet établissement, d’accompagnement vital, propose des consul­ta­tions aux femmes victimes de viol, de mariages forcés, d’in­ceste, d’ex­ci­sion et autres muti­la­tions sexuelles.

« La Seine Saint Denis, révèle Inna Modja, demeure un département où malheureusement les situations de détresse sont trop fréquentes en raison de la précarité extrême. Rien qu’en 2014, une étude a démontré que 14% des patientes de l’hôpital Delafontaine de Saint Denis avaient été victimes d’excision.»

La Maison des Femmes reste une réponse à un système de santé en difficulté. Dans notre système actuel, sortir du cycle des violences et de la précarité relève bien trop souvent du parcours du combattant. La Maison des femmes règle ce problème en réunissant les principaux interlocuteurs d’une femme en parcours de reconstruction physique et psychologique dans un même lieu. Elle regroupe une équipe pluridisciplinaire, composée de gynécologues, policiers, psychologues, avocates, ostéopathes, sexologues, sages-femmes, infirmières.

La Maison des femmes a déjà accompli de grandes choses !

Depuis son ouverture en juillet 2016, la Maison des Femmes a effectué 10 714 consultations soit une moyenne 35 consultations par jour. Les services de la Maison des Femmes sont aujourd’hui plus que jamais reconnus et le nombre de consultations ne fait qu’augmenter.

Pour répondre à la demande des femmes en détresse toujours plus nombreuses, la Maison des Femmes a un besoin croissant de personnel. Malheureusement, les financements publics de la structure sont très limités alors que les besoins sont immenses.

Aujourd’hui il y a une urgence toute particulière. Dans le cadre d’un projet de restructuration et d’extension qui vise à améliorer les conditions d’accueil et de vie au sein de l’établissement, la Maison des Femmes souhaite s’étendre avec du personnel à l’écoute, comme des sages femmes. Indispensables, elles sont le premier contact pour les femmes victimes de violences qui viennent consulter. Sans elles, la Maison des Femmes ne pourrait pas continuer à accueillir les femmes dans des conditions chaleureuses, rassurantes, sécurisantes, et humaines.

 « C’est parce que je crois en ce projet innovant que j’ai accepté d’en devenir la marraine et que je viens vers vous aujourd’hui. Par la plateforme de financement participatif GoFundMe, « nous souhaitons réunir 30 000 euros d’ici le 25 novembre, pour permettre de financer un second poste de sage-femme d’accueil à mi-temps pendant un an » conclut la chanteuse malienne.

Voici une vidéo (libre de droit) dans laquelle Inna Modja revient sur son soutien à la Maison des Femmes.

À propos de GoFundMe :

La plateforme de financement participatif GoFundMe a été fondée aux Etats-Unis en 2010. GoFundMe permet à chacun, individu, organisation ou association, de créer une campagne de collecte de fonds dans le but de venir en aide à une personne, de surmonter un moment difficile ou important dans sa vie ou encore d’accomplir un rêve. GoFundMe est aujourd’hui la plateforme de financement participatif solidaire la plus utilisée dans le monde avec plus de 4 milliards de dollars de donations collectés, 100 000 nouvelles campagnes chaque mois et une communauté de donateurs de plus de 40 millions de personnes à travers 150 pays.

CONTACT PRESSE :

AGENCE REVOLUTIONR

Laurent BARTOLESCHI – lbartoleschi@revolutionr.com

01 47 10 08 33 – 06 38 51 75 27

2017-11-15T12:41:15+00:00 15/11/2017|Communiqué de presse|