L’Expédition 7° Continent en Atlantique Nord – Mai 2014

7emecp_pole_toulousemaj.001

ALERTE POLLUTION : UN 7° CONTINENT DE PLASTIQUES DANS NOS OCÉANS. MOBILISATION SCIENTIFIQUE AUTOUR DE L’EXPEDITION 7° CONTINENT EN ATLANTIQUE NORD – MAI 2014

 

10 A 30 MILLIONS DE TONNES DE DECHETS FINISSENT CHAQUE ANNEE DANS LES MERS ET LES OCEANS DU GLOBE QUI DEVIENNENT PROGRESSIVEMENT LES DECHARGES DE LA PLANETE. 80 % DE CETTE POLLUTION SONT DES DECHETS PLASTIQUES QUI FORMENT D’IMMENSES « SOUPES » DE PLASTIQUE QUI FLOTTENT SUR TOUS LES OCEANS DU GLOBE, DRAINES PAR DE GIGANTESQUES TOURBILLONS OCEANIQUES NOMMES « GYRES ». CETTE POLLUTION NUIT GRAVEMENT A L’ECOSYSTEME MARIN ET ENTRAINE LA MORT DE NOMBREUSES ESPECES MARINES.

 

LES EXPEDITIONS SCIENTIFIQUES 7° CONTINENT REPONDENT AUX BESOINS D’INFORMATION DU PUBLIC AU SUJET DES DECHETS PLASTIQUES DANS LES OCEANS.

 

Au travers des expéditions « 7° continent », Patrick Deixonne et son équipage apportent un témoignage concret, scientifique et visuel de cette pollution océanique invisible mais sournoise et vise à renforcer la conscience environnementale du public. Patrick Deixonne, président d’OSL et membre de la société des explorateurs français conduit les expéditions « 7° continent » depuis 2012 sur tous les océans du globe.

 

DES SCIENTIFIQUES, du CNES (centre national d’études spatiales), du centre français d’analyse et de prévision océaniques Mercator Océan, et du CNRS accompagneront et contribueront au succès de l’expédition 7° continent dans l’Atlantique Nord début mai 2014 :

– Optimisation de l’itinéraire pour trouver les meilleures zones de convergences des pollutions dans l’Atlantique Nord grâce aux simulations des courants océaniques dans le passé.

– Routage sur 15 à 20 jours et suivi par balise Argos (CLS).

– La pollution en surface n’est pas visible par les images satellites. Une tentative sera menée avec l’aide de l’agence Européenne de l’Espace (ESA) pour essayer de la déceler en analysant des images satellites radar à la pointe de la technologie.

– Caractérisation des zones océaniques traversées (macro-déchets, micro-déchets, présence de polluants organiques, métaux lourds…) au moyen de bouées, de capteurs, de relevés d’échantillons et de photos/vidéos.

– Analyses des polluants et des micro-plastiques prélevés, dans des laboratoires du CNRS.

 

Le CNES développe de nombreux projets pédagogiques et l’expédition sera suivie par des élèves et des professeurs de collèges et lycées pour sensibiliser les jeunes à l’étude du milieu marin en utilisant les données satellites.

 

PIERRE BAHUREL, DIRECTEUR DE MERCATOR OCEAN ET COORDINATEUR DU PROJET EUROPEEN MYOCEAN TEMOIGNE AU NOM DU POLE SPATIAL ET OCEANO DE TOULOUSE :

« L’océan et sa préservation nous concernent tous. A Toulouse, les scientifiques du Pôle spatial et Océanographique d’une part et des laboratoires du CNRS d’autre part se mobilisent pour mettre l’état de l’art de la science au service de la réussite de cette remarquable expédition. »

 

 

CONTACTS EXPEDITION

GILLES BROISE – GBROISE@REVOLUTIONR.COM +33 609 464 388

Vidéos et ITV disponibles sur simple demande.

www.facebook.com/OceanScientificLogistic

www.septiemecontinent.com

A PROPOS DE

7° continent est une association à but non lucratif et la société des explorateurs français est reconnue d’utilité publique. Nous encourageons la mobilisation participative avec l’ouverture de la campagne de dons : http://www.kisskissbankbank.com/expedition-7-continent

 

La France est sur le podium des puissances spatiales mondiales en terme d’effort par habitant pour sa politique spatiale.

 

La France est pionnière et chef de file de l’océanographie opérationnelle en Europe et dans le monde. Cette jeune discipline permet notamment de prévoir l’océan qu’il fera demain, comme on prévoit le temps qu’il fait.

2014-02-05T21:36:17+00:00 05/02/2014|Communiqué de presse|