L’Observatoire B2V des Mémoires: Bourse Doctorale 2014

LOGO B2V_BOURSE DOCTORALE 2014

L’OBSERVATOIRE B2V DES MEMOIRES S’IMPLIQUE DANS LA RECHERCHE

2ème édition

Une bourse doctorale de 35 000 € par an sur 3 ans proposée aux jeunes chercheurs

Pour la deuxième année consécutive, l’Observatoire B2V des Mémoires fait appel aux jeunes chercheurs pour approfondir la compréhension de la mémoire sous toutes ses formes.

 

Les candidats postulant pourront bénéficier d’une bourse doctorale de 35 000 € par an, sur 3 ans.

 

LE THEME 2014

Pour être candidat, les jeunes chercheurs doivent proposer un sujet de recherche respectant la thématique privilégiée par les membres du jury : « Les dynamiques de la mémoire » et mettre en évidence les aspects transdisciplinaires qui s’y rattachent.

 

MODALITES D’INSCRIPTION

Afin de postuler, le candidat doit être :

– Titulaire (ou en cours de validation) d’un master 2 de recherche

– Rattaché, dans le cadre de son inscription en doctorat, à un laboratoire français

– Nb : Les étudiants déjà inscrits en thèse ne seront pas retenus

 

DATE LIMITE D’INSCRIPTION

Les dossiers seront acceptés jusqu’au 15 mai 2014.

L’audition des candidats retenus aura lieu le 9 juillet 2014.

Pour plus d’informations : http://www.observatoireb2vdesmemoires.fr/actualites/bourse-doctorale-appel-candidature-2014

 

 

DOSSIER D’INSCRIPTION TELECHARGEABLE ICI

EXPERTS DISPONIBLES POUR TALKS SHOWS & INTERVIEWS INDIVIDUELLES

 

 

LE JURYLes membres du Conseil Scientifique de l’Observatoire B2V des Mémoires composent le Jury.

PRESENTATION DES MEMBRES DU CONSEIL SCIENTIFIQUE DE L'OBSERVATOIRE B2V DES MÉMOIRES :

FOCUS SUR GUILLAUME VIEJO, LAUREAT 2013 DE LA BOURSE DOCTORALE ATTRIBUEE PAR L’OBSERVATOIRE B2V DES MEMOIRES : Etudiant à l’Université Pierre et Marie Curie et rattaché au Laboratoire des Instituts des Systèmes Intelligents et de Robotique (CNRS), Guillaume a ciblé sa thèse sur : « la coordination des systèmes de mémoire pour la navigation spatiale ».

Au sein de son laboratoire, il travaille sur 2 applications :

– L’autonomie des robots : « il sera possible de créer des robots qui pourront naviguer librement dans l’environnement et donc choisir leur trajectoire de manière optimale », explique Guillaume Viejo.

– la détection des patients atteint de maladie d’Alzheimer à un stade précoce : « Un labyrinthe en 3D est simulé sur écran et les patients naviguent à l’intérieur de celui-ci. Les patients atteints d’Alzheimer sont moins efficaces pour réaliser cette tâche car ils ont des déficits de mémoire épisodique qui ne leur permettent pas de se repérer dans l’environnement », souligne Guillaume Viejo.

Contact presse : Alexandra Zuliansante@revolutionr.com ou 01.47.10.08.40
2014-03-26T16:47:59+00:00 26/03/2014|Communiqué de presse, Santé|