Web conférence de la Communauté de Communes Pays du Mont Blanc

LA QUALITÉ DE L’AIR AU PIED DU MONT-BLANC S’AMÉLIORE !

A l’occasion de la journée nationale de la qualité de l’air, la Communauté de Communes Pays du Mont-Blanc organisait mercredi 20 septembre une web conférence à l’attention de la population pour l’informer de l’évolution de la qualité de l’air au pied du Mont-Blanc. Bilan : la qualité de l’air s’améliore.

Invités par la Communauté de Communes Pays du Mont-Blanc à faire le bilan de la qualité de l’air, 3 experts se sont succéder lors d’une web conférence exceptionnelle.

 

Le premier à s’exprimer, Didier Chapuis, Directeur Territorial d’Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, précise que « les rejets de polluants dans la vallée de l’Arve ne sont pas plus importants que dans les grandes métropoles ».Une manière de rassurer les citoyens de la vallée de l’Arve sur leur comportement. Il insiste sur le fait que « les émissions de polluants entre l’année 2000 et 2015 ont reculé de l’ordre de 40% sur le territoire de la CCPMB. Entre 2011 et 2015, les concentrations d’Oxyde d’Azote et de poussières en suspensions ont même diminué de l’ordre de 20 à 25% » confirmant ainsi les dernières études démontrant que la qualité de l’air s’améliore.

 

Le deuxième expert, Jean-Luc Jaffrezo, Directeur Adjoint de l’Institut des Géosciences de l’Environnement, intervenait sur le cas des particules fines, principales responsables des épisodes de pollution hivernaux. Il explique ainsi que « les concentrations des PM10 sont beaucoup plus fortes en hiver qu’en été. La combustion de la biomasse dans la vallée de l’Arve en hiver représente 70% de la concentration de PM10 ». Ce chiffre confirme l’idée selon laquelle le chauffage au bois est en grande partie responsable des pics de pollution hivernaux. Pour lutter contre ces rejets de poussières, la CCPMB a mis en place le Fonds Air Boispour permettre à la population de changer de modes de chauffages. Une mesure qui s’avère efficace selon Jean-Luc Jaffrezo : « L’essentiel de notre travail ces 5 dernières années portait sur le fait de savoir si le Fonds Air Bois a pu faire baisser la concentration de particules fines issues de la combustion de la biomasse. Aujourd’hui, avec les mesures faites sur les 4 derniers hivers, nous voyons que la création de ce Fonds et la baisse des concentrations sont liées, notamment sur les sites de Passy et de Chamonix ».

 

Enfin, Céline Montero, chargée de mission qualité de l’Air à la DREAL Auvergne-Rhone-Alpes, a insisté sur le fait que les pics de pollution étaient en grande partie dus aux aspects météorologiques et que les « périodes anticycloniques limitent la dispersion des particules fines dans les vallées comme celles de l’Arve ». Elle a également évoqué le changement de règle pour le déclanchement des seuils d’alerte : « A concentration identique, on va activer les niveaux d’information et/ou d’alerte de manière plus rapide. {…} De cette manière on va pouvoir activer les mesures d’urgence plus rapidement pour avoir une meilleure efficacité et réduire ainsi plus rapidement les émissions ».

Les meilleurs extraits de la web conférence sont à revivre

>> ICI <<

Nous sommes à votre disposition pour toutes demandes d’informations, interviews ou visuels

 

A PROPOS DE LA COMMUNAUTÉ DE COMMUNES PAYS DU MONT BLANC

Créée au 1er janvier 2013, elle regroupe 10 communes d’exception : Combloux, Cordon, Demi-Quartier, Domancy, Les Contamines-Montjoie, Megève, Passy, Praz-sur-Arly, Saint-Gervais-les-Bains et Sallanches, qui s’étagent de 515 m à 4 810 m d’altitude pour une population permanente de 47 380 habitants.

CONTACTS PRESSE

Etienne THEBAULT – RevolutionR – 06 74 65 73 29 – ethebault@revolutionr.com

Elisabeth Amblard – CCPMB – 06 47 66 34 80 – communication@ccpmb.fr