Amélioration de la qualité de l’air sur le territoire de la Communauté de communes des pays du Mont-Blanc : création du Fonds Air Industrie

LE FONDS AIR INDUSTRIE POUR LES ENTREPRISES DES AMBASSADEURS AIR ENERGIE POUR AIDER LES PARTICULIERS

La communauté de communes des Pays du Mont Blanc crée son propre FONDS AIR INDUSTRIE. Elle innove en lançant immédiatement une étude destinée à identifier les unités les plus polluantes.

Parallèlement, la CCPMB déploie sur son territoire des AMBASSADEURS AIR ENERGIE qui permettront aux particuliers de faire baisser leur empreinte carbone.

3,5 MILLIONS € POUR AMELIORER LA QUALITE DE L’AIR
Au terme d’un important travail d’élaboration entamé en décembre 2016, les conseillers communautaires ont voté ce mercredi 31 mai la convention de partenariat pour la création du Fonds Air industrie (FAI). Conclue pour un montant de 1,75 millions € sur cinq ans avec la Région Auvergne Rhône-Alpes et le Département de la Haute-Savoie, elle permettra de mobiliser au minimum 3,5 millions € à destination de l’amélioration de la qualité de l’air sur le territoire, grâce à la contribution des partenaires privés.

QUI POLLUE ? PERMETTRE AUX ENTREPRISES DE MOINS POLLUER
14% des émissions de PM10 du territoire de la CCPMB proviennent de l’industrie dont 41% sont issues de la filière bois*. Le Fonds Air Industrie aide les entreprises à mettre en place des procédés contribuant à diminuer leurs rejets de polluants atmosphériques. Il a déjà été expérimenté sur un territoire voisin. La CCPMB innove et met en œuvre immédiatement une étude de préfiguration qui permettra d’identifier les entreprises les plus émettrices de particules fines. L’étude déterminera les mesures de correction les plus efficientes au regard des spécificités du tissu artisanal et industriel de son territoire.

Suite à cette étude, le FAI mettra en œuvre les techniques et processus qui favoriseront la suppression ou la baisse la plus élevée possible des particules fines et autres polluants. Les résultats dépasseront les contraintes réglementaires.

LES DIAGNOSTICS ONT DÉBUTÉ
Les premiers diagnostics ciblés sur les artisans du bois volontaires commencent ce mois-ci. Cette phase de diagnostic sert déjà de modèle pour la mise en place du prochain plan de Protection de l’Atmosphère à l’échelle nationale. Cette action participe à la réalisation de l’objectif que la CCPMB s’est fixée : devenir un territoire pilote pour une vallée propre et exemplaire.

AMBASSADEURS AIR ENERGIE : Améliorer l’empreinte carbone des ménages
Parallèlement à cette mesure phare, la CCPMB travaille sur un autre dossier d’envergure pour préserver la qualité de l’air, avec le déploiement sur tout le territoire d’ambassadeurs air-énergie. Ils interviendront auprès des ménages pour les sensibiliser à la qualité de l’air et aux modes de chauffage performants les moins émetteurs en particules fines. Ils guideront les particuliers dans les démarches à entreprendre pour moins polluer, et les aiderons à identifier les soutiens financiers et techniques mis à leur disposition par la CCPMB et ses partenaires.

« Notre Fonds Air Industrie innove et met en œuvre des diagnostics préalables. Ils permettront d’identifier les sources de pollution les plus importantes et d’y remédier efficacement dans les meilleurs délais. Chaque euro investi sera ciblé sur les unités les plus polluantes et permettra d’améliorer significativement la qualité de l’air. Nous encourageons les industriels autant que les particuliers, à contribuer à l’effort collectif de lutte anti-pollution », conclue Etienne Jacquet, Vice-Président de la CCPMB en charge de l’environnement.

*Source Atmo 2014

Contacts
Anna BROQUET, contact presse – 04 50 78 51 45, communication@ccpmb.fr
Charlotte MARX, contact technique – c.marx@ccpmb.fr