Bilan touristique 2016 : le tourisme en Hauts-de-France est au-dessus de la moyenne nationale

COMMUNIQUE DE PRESSE 29 août 2016

Bilan touristique 2016 :

le tourisme en Hauts-de-France est au-dessus de la moyenne nationale

En Hauts-de-France, le tourisme est un secteur économique de première importance, tant en termes de retombées économiques que d’emplois. Il génère 5,6 milliards d’euros de consommation touristique, soit 4,1% du PIB, et représente 69 000 emplois. A titre de comparaison, l’agro-alimentaire, 1er secteur industriel de la région, compte environ 50 000 emplois salariés.

Bilan touristique du 1er semestre 2016 : au-dessus de la moyenne nationale

  • Une croissance de la clientèle hôtelière : + 6.1% en terme de nuitées (soit 4 470 000 de nuitées au 30 juin 2016) quand la moyenne nationale affiche une perte de -3.5%. Le taux d’occupation hôtelier a augmenté de 3,7 points (60% en moyenne sur ce 1er semestre).
  • Une croissance forte des visiteurs étrangers (1 touriste sur 4) : les nuitées étrangères ont augmenté de 12.4% dans l’hôtellerie. Britanniques, Belges et surtout Allemands continuent leur progression (+25%) alors qu’au niveau national, la fréquentation étrangère enregistre une baisse de -7% en moyenne (-11% à Paris). La clientèle française est aussi en hausse de +4% au cours du 1er semestre.
  • L’Euro et les Cérémonies du Centenaire de la Bataille de la Somme ont boosté l’hôtellerie. La Saint-Valentin et les vacances de printemps ont réalisé un meilleur « score » qu’en 2015.
  • Une fréquentation des visiteurs chinois stable malgré le contexte international et les mouvements sociaux en France (le nombre de visiteurs en provenance d’Asie a chuté de 30% en Europe depuis les attentats de novembre). Le chiffre d’affaires généré en Hauts-de-France progresse de 68% grâce à une extension de la programmation par les voyagistes.

Bilan de fréquentation de l’été 2016 (*) : 2/3 des professionnels ont une perception positive de leur activité estivale

  • Les professionnels affichent dans l’ensemble une belle satisfaction : 63% des hôteliers, 71% des gérants de campings et 83% des responsebles d’&quipements touristiques ont une perception postive de leur été.

A titre d’exemple :

L’hôtel-restaurant La Grenouillère (à la Madelaine-sous-Montreuil) très médiatisé avec Alexandre Gauthier élu Cuisinier de l’année au Gault et Millau 2016 a vu sa fréquentation française et étrangère (1/3 surtout Belges, Allemands et Anglais) augmenter. Pas d’« effet attentats » pour cet établissement situé en pleine campagne.

  • Des taux d’occupation records, jusqu’à 85% dans l’hôtellerie et 90% sur le littoral.

    A titre d’exemple :

la résidence de vacances Pierre et Vacances Belle-Dune a affiché un taux d’occupation compris entre 85 et 100% en juillet et août.

La résidence Les Cottage du Val Joly, 3 étoiles, réalise une belle saison estivale, équivalente à 2015 : clientèle néerlandaise en hausse. Les attentats de juillet n’ont pas eu d’impact négatif sur l’activité et les longs week-ends du 14 juillet et du 15 août ont été excellents.

  • Effet météo, l’hôtellerie de plein-air subit une certaine désaffection : le taux d’occupation en juillet chute de 6 points et en août de 13 points -vs 2015. Les campings de 3 étoiles et plus tirent leur épingle du jeu, avec un taux d’occupation 2 fois plus élevé que celui des campings de catégorie inférieure.
  • Equipements touristiques : 70% des professionnels satisfaits en juillet et 72% en août. Environ 45% jugent leur activité équivalente à 2015 et 23% supérieure.

    A titre d’exemple :

Le Parc Astérix :  1er site des Hauts-de-France en termes de fréquentation, avec 1 850 000 visiteurs en 2015 enregistre une hausse de fréquentation de +5% cet été

Au global : 64% des professionnels interrogés sont satisfaits de leur activité estivale.

(*) source enquête du 28/07 au 1er/08/2016 et du 18/08 au 21/08/2016 sur la base de 550 répondants

Les tendances clés du tourisme : 

Le tourisme est devenu une économie numérique

88% de la population prépare ses vacances sur le web

Le touriste est désormais un touriste 2.0 : il s’informe sur les réseaux sociaux, sites d’avis et blogs de voyage.

22% des réservations s’effectueront sur mobile en 2020.

Nous passons d’un tourisme standardisé à un tourisme personnalisé et expérientiel.

Au plan national : essoufflement des hébergements standardisés au profit des hébergements insolites -yourtes, roulottes, cabanes perchées et thématiques adaptées à la clientèle familiale -gîte à la ferme notamment.

Le tourisme devient un tourisme de « réparation » : du « bien-être » au « mieux-être » : 

Le client attend aujourd’hui d’un week-end passé hors du domicile, qu’il soit source de régénération physique, morale et de restauration des liens avec le conjoint, les enfants, les amis…

La demande s’accentue pour les hébergements qui montent en gamme. Cela ne signifie pas forcément une prestation de luxe mais avant tout la qualité par le charme de l’hébergement, un accueil et cadre soignés et une variété d’activités sur place ou à proximité : activités ressourçantes proposant une immersion dans la nature, avec des espaces de bien-être propices à la relaxation, une prise en charge des clients pour limiter leurs contraintes, des services et des conseils personnalisés, un accueil chaleureux….

Frédéric LETURQUE, Président des Comités Régionaux du Tourisme Nord Pas-de-Calais et Picardie, a tenu à saluer ces résultats.

« Ces résultats sont la preuve que les professionnels du tourisme croient en la capacité de notre région à être une grande région touristique. Ils ont su s’adapter au nouveau contexte en partant toujours du besoin du client. Nous continuerons à être à leurs côtés pour les accompagner dans la mutation des comportements tout en affirmant l’identité de la région Hauts-de-France ».

CONTACT PRESSE : 

CRT Nord Pas de Calais : Sandrine WACQUIEZ 03 20 14 57 57

CRT Picardie : Davina DRUJON 03 22 22 34 05

cp_bilan_fin_ete_20162.002cp_bilan_fin_ete_20162.001

 

 

 

By | 2016-08-29T16:46:32+00:00 29/08/2016|Communiqué de presse, Tourisme|