Ours d’images : « La sélection pour les Championnats du Monde 2023 débute maintenant ! » avec le Skiopen Coq d’Or à l’Alpe d’Huez

« 22ÈME SKIOPEN COQ D’OR »

La relève du ski français à l’Alpe d’Huez du 30 mars au 2 avril

« La sélection pour les Championnats du Monde 2023 débute maintenant ! »

En cette année historique pour le ski français (127 podiums, un record), les 1 650 meilleurs jeunes skieurs Français de 10 à 14 ans – citadins et montagnards, des ESF et des clubs FFS – étaient à l’Alpe d’Huez depuis mercredi, dans l’espoir de remporter la finale du Skiopen Coq d’Or.

1994-2016 : depuis 22 ans le Skiopen Coq d’Or révèle les talents du ski français … qui rejoindront certainement l’élite du ski français. Cette année encore, plusieurs skieurs se sont démarqués, à l’issue de 4 jours de compétition d’un niveau exceptionnel pour des jeunes âgés seulement de 10 à 14 ans !

Retenez bien leurs noms, parmi eux se trouvent certainement les futurs champions du ski français :

Louis DAMBREVILLE (SC Corbier – catégorie Benjamin), Lydie ARLOT (Chamrousse S – catégorie Benjamine), Maxime GUILLEMAUD (ORC Merlette – catégorie Poussin) et Amandine GUERRE (SC Alpe d’Huez – catégorie Poussine).

Ours d’images (libre de droits) à télécharger ICI (script en pièce jointe)

Photos (crédit photos Agence Zoom) à télécharger ICI

Championnats du Monde 2023

Tous les skieurs des équipes de France de ski alpin, nés à partir de 1984, ont couru ou gagné le Skiopen Coq d’Or, véritable formule de détection créée en 1994 par l’École du Ski Français et la Fédération Française de Ski :

Jeudi matin, Marion ROLLAND (Championne du Monde de descente) et Brice ROGER (3ème en Super-G à la Coupe du Monde de Méribel) ont coaché les futurs champions : reconnaissance du parcours, conseils techniques pour appréhender au mieux leur course ! Frida HANSDOTTER (Suède, vainqueur de la Coupe du Monde de slalom 2016), Marie BOCHET (Globe de Cristal en ski alpin Handiski et 4 « petits » globes en Slalom, Super-G, Descente, Géant en 2016) & Gauthier DE TESSIERES (vainqueur du 1erSkiopen Coq d’Or en 1994, et vice champion du monde de super G) ont eux « ouvert » le slalom géant des poussins et benjamins. Enak GAVAGGIO alias « Rancho » (7 médailles aux X-Games, 4 en Championnat du Monde de skicross) ouvrait le skiercross sous l’œil impressionné des jeunes skieurs !

Vendredi matin, c’est une équipe très « girly » qui est venue rencontrer et échanger avec les jeunes skieurs : Tessa WORLEY (8 victoires en Coupe du Monde de Slalom & Championne du Monde 2011 et 2013 par équipe en slalom géant) et Anémone MARMOTTAN (Championne du Monde de Géant parallèle par équipe en 2011) ont coaché et encouragé les jeunes avant la course. Adeline BAUD (médaille de bronze en slalom et combiné aux Championnats du Monde Juniors en 2013) a ouvert le slalom des benjamins pendant que Marion ROLLAND partageait son expérience aux Coqs d’Or et en équipe de France à des futurs talents aux yeux ébahis devant un tel plateau de champions.

Impressionnés par le niveau de ski des jeunes skieurs, les 5 champions ont évoqué leurs souvenirs de jeunesse, les premières victoires et notamment celle du Skiopen Coq d’Or :

Tessa WORLEY : « C’est toujours un plaisir de revenir ici, ça me rappelle mes débuts. Nous n’avions qu’une envie ce matin avec Adeline, Anémone et Marion ; chausser nos skis et retrouver les enfants sur les pistes avant le départ pour avoir leur état d’esprit, les rassurer, les encourager et leur donner quelques conseils ! Ce que l’on pouvait lire sur chaque visage : le sourire, l’envie & la détermination ».

Gauthier DE TESSIERES : « Pour moi, tout a commencé ici à 14 ans. C’était le 1er Skiopen Coq d’Or en 1994 à l’Alpe d’Huez. J’étais citadin et j’ai gagné ! Ca m’a donné envie de m’investir davantage dans ce sport, d’y croire et d’en faire mon métier !Originaire de Clermont-Ferrand, je me suis rapproché des montagnes et entrainé plus souvent. L’ambiance n’a pas changé ; il y a plus de participants dont de nombreux citadins, c’est la valeur ajoutée de cet événement : ouvrir la porte à tous les jeunes qui aiment le ski. Ils veulent gagner chaque manche, dans l’espoir d’être détecté par la Fédération Française de Ski. C’est aussi un moment de convivialité, d’échange et de partage ! C’est la 1ere grande émotion de ma carrière, je suis heureux de partager à mon tour avec ces graines de champions ».

Marion ROLLAND : « Petite, j’attendais le Skiopen Coq d’Or toute la saison. C’était LE rendez-vous à ne pas manquer, l’occasion de se confronter aux meilleurs jeunes venus de toute la France, des ski clubs comme des Écoles du Ski Français. Je me souviens de l’ambiance extraordinaire, des moments passés entre copains, des compétitions… car le niveau du SKIOPEN COQ D’OR est très élevé, c’était comme les Jeux Olympiques ! Aujourd’hui, l’esprit n’a pas changé. Nous avons coaché un petit groupe de poussins ce matin. Ils étaient pendus à nos lèvres à l’écoute de chaque conseils et heureux de pouvoir être à nos côtés. C’est ça aussi le Skiopen Coq d’Or, la proximité et la chance de pouvoir côtoyer ses idoles du ski ! ».

RESULTATS DES FINALES U12 & U14

Catégorie Benjamins (U14)

1er : Louis DAMBREVILLE (SC Corbier)

2ème : Auguste AULNETTE (SC Mieussy)

3ème : Max PAGET (IC Magland)

Catégorie Benjamines (U14)

1ère : Lydie ARLOT (Chamrousse S)

2ème : Chiara POGNEAUX (Serre Chevalier)

3ème : Luna ROCHAS (CO Praloup)

Catégorie Poussins (U12)

1er : Maxime GUILLEMAUD (ORC Merlette)

2ème : Matéo JEANNESSON (SC Alpe d’Huez)

3ème : Enzo RENAUT (SC Meribel)

Catégorie Poussines (U12)

1ère : Amandine GUERRE (SC Alpe d’Huez)

2ème : Saska ARNAUD (Courchevel)

3ème : Chloé FRAISE (SC Ménuires)

Retrouvez les résultats complets sur le site : http://www.clubesf.com/resultat/page_pdf.php?type=coqor&annee=2016

UNE COMPÉTITION DE HAUT NIVEAU

« Le Skiopen Coq d’Or est incontestablement LE rendez-vous des futurs champions du ski français. Ouvert à tous, par le biais des ESF et des ski clubs, il permet à tous les skieurs français, qu’ils soient citadins ou montagnards, de se mesurer dans des épreuves de slalom géant, slalom parallèle et skicross, dignes des plus grandes compétitions internationales ! L’objectif est de donner la chance aux jeunes qui ne viennent pas forcément de la montagne. Beaucoup de ces jeunes skieurs alimenteront les équipes de France de ski dans les années à venir », affirme Eric GRAVIER, Directeur Technique du Syndicat des Moniteurs du Ski Français.

La Fédération Française de Ski profite d’ailleurs de cette compétition pour détecter les pépites du ski français issues des ski clubs mais pas seulement : « Marie Marchand-Arvier et Gauthier de Tessières sont des citadins qui ont participé au Skiopen Coq d’Or par la filière des ESF, c’est comme ça qu’on les a repérés. En 2023 auront lieu les Championnats du Monde de ski alpin et certains d’entre vous y seront, c’est une certitude ! » confirme Fabien SAGUEZ, Directeur Technique National de la Fédération Française de Ski.

Sur les aires de départ des différentes courses, la tension est palpable : combinaison intégrale, échauffements, révision du parcours, encouragements et derniers conseils des entraîneurs… les enfants se mettent en situation de course et la concentration est à son maximum même si l’ambiance reste festive… Ce sont des enfants avant tout ! D’ailleurs ils sont tous solidaires et s’encouragent mutuellement, belle preuve de l’esprit sportif qui règne sur le Skiopen Coq d’Or.

L’objectif principal de ces 1 650 participants est bien de SE FAIRE PLAISIR !

L’esprit qui anime les ESF, la FFS, les stations organisatrices (Les Menuires, l’Alpe d’Huez et Megève) et les partenaires (Rossignol, Renault, Eurosport et RTL) est clair : faire de ce rendez-vous de détection des futurs champions, la grande fête du ski français.

Rendez-vous en 2017 aux Menuires pour la 23ème édition du SKIOPEN COQ D’OR

Dossier de presse à télécharger ici