Un nouveau record du Monde de Vitesse en Snowboard pour Edmond Plawczyk cet hiver ?

Edmond PLAWCZYK – le snowboarder pressé – plus prêt que jamais pour battre des records cet hiver.

Capable d’atteindre plus de 200 km/h en 7 secondes, le surfeur des neiges le plus rapide du monde ne veut pas se contenter d’un record, décroché en avril sur la mythique piste de Chabrières à Vars, à 203,275 km/h. Il vise non seulement à l’améliorer fin mars – début avril 2016, au même endroit, mais aussi à se lancer sur d’autres pistes, comme l’or olympique en slalom géant…

Un nouveau record 2016 et l’ambition d’atteindre les Jeux Olympiques de 2018

Impossible n’est pas un adjectif qui appartient au vocabulaire d’Edmond Plawczyk. A 44 ans, il est le snowboarder le plus rapide au monde. Sur sa planche, en avril 2015, il dévale à 203,275 km/h la mythique piste de Chabrières, à Vars, dans les Hautes-Alpes.
Le Français atteint les 100 km/h en 3 secondes et des poussières, soit une accélération comparable à celle d’une Ferrari Scuderia.

record hiver Edmond PLAWCZYKUne vraie fusée.

Cet exploit, Edmond Plawczyk l’a réalisé après trois années de travail… et 13 ans d’arrêt. Détenteur une 1ère fois du record en 1997, avec 190,124 km/h au compteur, il avait raccroché son surf avant que « l’appel de la pente » ne soit le plus fort. « Il faut parfois être patient pour être rapide » médite-t-il. De la reprise à la performance, ce sportif de l’extrême a toujours été acharné, méticuleux et passionné. Le jour J, il a réussi à atteindre cette vitesse après seulement cinq runs sur l’ensemble de la saison. « Je pense que je peux atteindre 215 km/h aisément, sans prise de risque supplémentaire. Je souhaite m’améliorer de 2 ou 3 km/h en 2016. C’est mon objectif numéro un ! »

Mais ce Mulhousien d’origine, établi en Suisse n’a pas envie de se limiter à une seule ambition. Ses aspirations prennent une dimension supplémentaire : l’or olympique.

Travail minutieux au quotidien, équilibre parfait et symétrie dans les courbes : une association indispensable que le descendeur ne cesse de rechercher au cours de ses entraînements, pour atteindre une certaine perfection dans les virages. C’est cette approche technique qui lui donne aujourd’hui l’envie de s’engager dans la compétition sur un slalom géant.

Il se donne donc deux ans et demi pour affûter ses carres sur le circuit FIS en France et à l’étranger, puis passer le plus rapidement possible au circuit World Cup en vue d’une sélection nationale pour les Jeux Olympiques.

Un passionné de la montagne prêt à affronter les pentes droites

Ses armes, il les connaît par cœur : « Mes qualités techniques, savoir bien m’entourer, ma volonté, ma capacité à m’engager au minimum à 100 %… Et mon âge ! ». Contre toute attente, ces décennies d’expérience confèrent au snowboardeur une grande maîtrise de son corps et de son mental. Là où d’aucuns le trouveraient trop vieux, lui n’a jamais été aussi près de soulever des montagnes. Il est surmotivé.

Il ne le cache pas, Edmond PLAWCZYK a la culture de la gagne inscrite dans les gènes : « Mon père, Marc, a été champion d’Alsace de décathlon et fut l’un des meilleurs perchistes français dans les années 70. Mon grand-père, Jerzy, a remporté le championnat d’Europe de saut en hauteur. Il fut sélectionné à deux reprises aux JO dans les années 30. Il a même été l’entraîneur national de l’équipe d’athlétisme polonaise ».

snowboard record Edmond PLAWCZYKUn héritage familial colossal dont il a pris conscience sur le tard ; le jour de ses 40 ans. « Depuis plus de dix ans, mon épouse Claire m’encourageait à embrasser une carrière exclusivement sportive. Je ne l’écoutais que d’une oreille. Elle y a toujours cru plus que moi » sourit-il. « J’ai toujours aimé le sport, mais, étant jeune, la vie m’a guidé vers une autre vocation : la cuisine, métier que j’ai exercé et qui m’a emmené à Saint d’Arves en Savoie. J’allais au travail le surf sur le dos. Je partais avec mon piolet, mes crampons et je grimpais partout. Une fois en haut, je m’élançais dans la pente. Je la choisissais toujours très raide… Au début, la vitesse était un simple défi. Et puis elle s’est imposée… Aujourd’hui, j’ai décidé de me consacrer à 100% au snowboard. »
Outre sa femme, Edmond PLAWCZYK bénéficie de soutiens de poids. Il a su s’entourer des meilleurs pour aborder sa préparation physique, tels qu’Harald BENSELIN, entraîneur des champions suisses de snowboardcross pendant 13 ans.

Il pourra aussi compter sur un matériel dernier cri : « Je vais améliorer mon système d’ailerons aérodynamiques et je développe avec la maison Kessler un concept de planche alpine ultra-performante pour la poudreuse » explique le rider, qui va revêtir une tenue spécialement fabriquée pour lui par Jonathan & Fletcher. Ainsi équipé, il pourra exprimer l’intégralité de son énorme potentiel.
« L’important, pour moi, est l’engagement et l’ouverture sur le champ du possible. Peu importe le résultat. Je n’ai pas de doutes. C’est mon chemin. Je ne sais pas ce que je vais trouver. J’ai grandi dans des écoles, dans une société, dans un pays où on nous apprend que ce n’est pas possible. Je me suis enfin séparé de ce faux apprentissage ». Permis de rêver validé.

Améliorer son record de vitesse, être sélectionné pour les Jeux… Pourquoi pas ? A 44 ans, Edmond Plawczyk est un homme pressé… pressé de réussir.

palmares Edmond PLAWCZYKSon Palmarès :

– 26 années de pratique du snowboard alpin
– Ouverture de nombreuses pentes raides dans les Alpes
– Participation aux Mad Masters en free ride à Vars
– 4 participations aux Championnats du Monde de vitesse (Vars/Les Arcs)
– 2 participations aux Speed Masters (Vars)
– 2 fois recordman du monde de vitesse en snowboard en 1997 (190,124km/h) et 2015 (203,275 km/h).

RDV tout au long de la saison sur le Circuit FIS et à Vars en mars/avril pour un nouveau record !

2015-11-09T19:19:34+00:00 26/10/2015|Communiqué de presse, Sport|